Quatre-vingts secondes en plein Salon de l’agriculture. Et une pensée pour les milliers d’animaux de la plus grande ferme de France et tous les autres qu’on n’expose pas, mais qu’on élève pour les tuer et les manger…

Végétarisme
Végétarisme © Getty

Justice pour les poulets !

Le journaliste Hugo Clément leur rend justice dans un livre : « Comment j’ai arrêté de manger les animaux »… 

Justice pour les poulets ! On découvre dans le livre qu'ils savent identifier les humains, que leur langage est beaucoup plus complexe que ce qu'on imagine. Un chercheur anglais a même montré que les poulets sont capables de self-control et de se projeter vers l’avenir… 

Justice aussi pour les moutons ! 

Hugo Clément cite une primatologue, Thelma Rowell qui a décidé d'étudier les moutons avec autant d'exigence qu'elle étudiait les babouins... Résultats époustouflants. Les moutons font preuve d’une intelligence émotionnelle et sociale comparable ou supérieure à celle des primates. Ils peuvent nouer des amitiés de longue durée… Eux aussi savent reconnaître les visages - même sur des photos et les garder en mémoire. 

► A défaut de devenir végétariens, arrêtons de penser que les bêtes sont si bêtes... Comment j’ai arrêté de manger les animaux d’Hugo Clément, aux éditions du Seuil. .

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.