Petit essai de futurologie en six épisodes et quatre-vingts secondes, sur la série télévisée d’anticipation "Years and years".

image promotionnelle de la série britannique "Years and Years", avec Emma Thompson dans le rôle de Vivienne Rook (ici au centre)
image promotionnelle de la série britannique "Years and Years", avec Emma Thompson dans le rôle de Vivienne Rook (ici au centre) © BBC Red Productions/Guy Farrow

C’est une série d’anticipation, située dans un futur proche, à savoir le deuxième mandat de Donald Trump et les années qui suivent. La famille Lyons vit en Grande Bretagne et se retrouve au cœur du chaos qui caractérise l’époque.

Chaos d’abord politique, avec l’émergence de leaders comme Vivienne Rock, elle va conquérir Downing Street et affirmer un style de gouvernement démagogique et ultra-sécuritaire. Chaos géopolitique, ensuite, avec le retour de la menace nucléaire. L’emprise de la technologie est également au cœur de la série. Je vous laisse la découvrir mais dès le début, on sent bien que ce n’est ni la philosophie des Lumières ni la grande marche des droits de l’homme qui caractérisera l’époque.

Vers quoi peut tendre ce que nous voyons émerger ici et là sous l’étiquette « populisme » ou « anti-système » ? 

La réponse, pour une fiction, n’est pas simple parce qu’elle peut déboucher sur un tract lourdaud et bien-pensant. Ou un scénario totalement délirant au nom de la science-fiction. Years and years n’évite pas toujours ce double écueil mais qui nous dit que le futur ne ressemblera pas à ça ? Même un peu ? Qu’on continue à se le demander jusqu’au bout est la grande qualité de cette série.

► A voir sur la plateforme Canal+.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.