Quatre-vingts secondes ce matin sur ce personnage à la fois fascinant et effrayant qui fait depuis vendredi les gros titres de la presse américaine. J’ai nommé Roger Stone, arrêté au lever du jour vendredi dans l’affaire de l’ingérence russe dans l’élection de Donald Trump.

Roger Stone
Roger Stone © AFP / Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Si vous y êtes abonné, regardez sur Netflix le documentaire sidérant qui est consacré à Roger Stone. 

Tout petit déjà, Roger Stone est républicain. Dans l’ombre d’abord, il tient le rôle de petite main puis de tacticien, enfin d’idéologue de toutes les campagnes de la droite américaine. Il est roué, rusé, il sera l’homme qui permet à l’argent privé de noyer la vie politique aux Etats-Unis. Son influence est grande auprès de son vieil ami Donald Trump. Il est, comme le président américain, une bête  médiatique et se définit comme un « agent provocateur ». Il est habillé comme un dandy et s’est fait tatouer un portrait de Richard Nixon entre les deux omoplates.

J’ai cherché mais je ne vois pas d’équivalent dans la vie politique française.

Le documentaire s’appelle Get me Roger Stone, il est à voir sur Netflix

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.