Quatre-vingts secondes ce matin sur l’extraordinaire recueil des écrits sur le tennis de Serge Daney, ils paraissent en poche.

Bjorn Borg et John McEnroe en 1981
Bjorn Borg et John McEnroe en 1981 © Getty / Bettmann

Ces textes couvrent la période 1980-1990, période Borg, Connors, Noah, Lendl, Leconte, McEnroe, Evert, Navratilova et tant d’autres. Sur la décennie, on voit les grands anciens ployer devant les petits nouveaux dont on ne sait pas encore, à ce stade, qu’ils seront d’absolus champions.

C’est un maître de la critique de cinéma qui tient la plume. Quelques extraits : « Borg envoie la balle là où l’autre n’est plus. McEnroe, lui, aurait plutôt tendance à l’envoyer où il ne sera jamais ». Chris Evert sur le court, face à Hana Mandlikova, deux générations de joueuses : « l’une est moins sûre d’elle qu’elle l’a été, l’autre pas encore autant qu’elle le sera ». Et que se passe-t-il quand deux champions jouent, qu’ils sont dans l’échange comme on dit au tennis ? Que se passe-t-il quand, comme McEnroe et Lendl, ils ne s’aiment pas ? « Qu’échanger quand on n’a rien à se dire ? » demande Daney, dans une question valable au tennis comme dans la vie quotidienne. 

Ce n’est pas seulement la nostalgie qui rend ce livre passionnant. C’est d’y voir, comme le dit Mathieu Lindon dans la préface, un homme devenir pleinement « écrivain » et « intellectuel » grâce au journalisme, ces articles furent en effet publiés à l’origine dans le quotidien Libération. L’Amateur de tennis est publié chez POL. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.