Quatre-vingts secondes pour vous parler ce matin du nouveau livre de Bret Easton Ellis

Faut-il s'indigner du nouveau livre à paraître de Bret Easton Ellis ?
Faut-il s'indigner du nouveau livre à paraître de Bret Easton Ellis ? © AFP / GABRIEL BOUYS

L'auteur américain toujours décrit comme culte parce qu'il a trouvé les mots pour dépeindre l’âme et les états d’âme d’une génération, la sienne, celle qui a une grosse quarantaine d’années aujourd’hui. 

Un nouveau livre donc, le premier en dix ans, dont le titre serait _White_, pas un roman mais un livre d’essais et de textes de non-fiction sur l’époque, dans lequel il essaierait de comprendre la génération d’aujourd’hui, celle de son compagnon, plus jeune que lui, celle des enfants du web, des réseaux sociaux, de la course aux likes, de la critique viscérale de Trump. Il dit vouloir analyser tout cela de manière neutre, blanche, white donc.

J’en parle au conditionnel parce que le livre ne sortira qu’en avril prochain… mais il suscite déjà la polémique ! Polémique sur un titre de travail et le titre a priori définitif, « white » qui laisse penser à la couleur de peau et semble d’emblée suspect. Du coup, on reproche à ce livre pas encore publié d’être sans doute une somme d’élucubrations de vieux mâle blanc réac à qui il est instamment demandé de se taire.

Cette montée de température signale en tout cas que Bret Easton Ellis touche un nerf de l’époque, un nerf qui fait mal. Et j’attends personnellement avec une vive impatience le regard d’un si grand écrivain sur ce que nous sommes devenus.

Article à retrouver ici et ici.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.