Pierre Weill revient sur l'affaire qui a été révélée par le Canard Enchaîné autour du voyage d'Anne Hidalgo en Falcon pour se rendre sur une étape du Tour de France. Et les explications de son équipe pour éteindre la polémique ne tiennent pas.

Anne Hidalgo s'est rendue sur une étape du Tour de France le 26 juillet 2019 à bord d'un Falcon affrété par le Tour. Un faux pas, en pleine crise climatique, qui ne passe pas.
Anne Hidalgo s'est rendue sur une étape du Tour de France le 26 juillet 2019 à bord d'un Falcon affrété par le Tour. Un faux pas, en pleine crise climatique, qui ne passe pas. © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

La polémique a enflammé les réseaux sociaux hier et c'est le Canard Enchaîné qui a révélé l'affaire :

Le 26 juillet, la maire de Paris, Anne Hidalgo s'est rendue dans les Alpes pour assister à une étape du Tour de France. Elle a fait l'aller - retour dans la journée en Falcon, jet privé et polluant. "Le vélib' d'Anne Hidalgo devait avoir un pneu crevé" ironisait donc le Canard. Ce jet était affrété par l'organisation du Tour. 

Mais pour les internautes, les associations écologistes et l'opposition, nous sommes loin de la défense de l'environnement et la priorité au vélo défendue par la maire de Paris.

La mairie de Paris a répondu qu'il n'y avait "pas de polémique" puisque cet avion était affrété dans le cadre du Tour, dans le cadre du dépistage anti- dopage, et permet le rapatriement le plus rapidement possible les fioles contenant les analyses des coureurs. Pour éviter que l'avion ne vole à vide, le Tour en profite pour inviter des personnalités à son bord. De toute façon, cet avion devait décoller et faire un aller-retour dans la journée. Et comme si elle craignait qu'on leur reproche de dilapider l'argent public, la mairie précise qu'il n'ont "n'ont pas dépensé un centime" pour ce voyage

L'équipe Checknews de Libération s'est donc renseignée, et ce que dit la Mairie de Paris est faux. Le directeur du département des contrôles de l’Agence française de lutte contre le dopage explique que les échantillons étaient acheminés chaque jour... en voiture à un laboratoire de Châtenay-Malabry. 

L'avion est donc bien réservé au transport de VIP sur les étapes du Tour de France.

Pendant ce temps, la militant écologiste Greta Thunberg se rendra à New-York mais en voilier...

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.