Il aurait eu 100 ans cette année, le grand écrivain Frédéric Dard, créateur du mythique personnage du commissaire San-Antonio.

Un hors série du "Point" sur l'écrivain Frédéric Dard, le créateur de "San-Antonio", ici en 1965
Un hors série du "Point" sur l'écrivain Frédéric Dard, le créateur de "San-Antonio", ici en 1965 © AFP / STAFF

Quatre-vingts secondes ce matin sur le hors-série que l’hebdomadaire Le Point consacre à cet auteur prolifique qui écrivit toute sa vie comme un forçat, au rythme de plusieurs romans par an. A sa mort en l’an 2000, la série San-Antonio comptait 175 volumes depuis le premier, publié en 1959.

C’est avec gourmandise que Le Point se demande comment ces livres seraient accueillis en 2021. Car San-Antonio, pour ceux qui ne l’ont pas lu, c’est un univers complet et complexe, une inventivité formelle et linguistique exceptionnelle, la jubilation argotique, des personnages plus larges et plus gros que la vie. Mais c’est aussi une littérature aux antipodes de notre époque, sexe et sexisme à toutes les pages, une manière de parler de ce que l’on n’appelait pas encore les minorités… Le Point en est persuadé : cet auteur si populaire se ferait aujourd’hui tailler au ciseau des censures.

D’où une série d’articles où des amoureux de San-Antonio expliquent leur adoration de Frédéric Dard, Isabelle Alonso tente une lecture féministe et Nicolas Hulot, dont je n’imaginais pas qu’il soit fan, raconte un San-Antonio écolo, attentif à la fragilité de la nature et aux modes de vie des humains. L’ensemble du numéro rappellera des souvenirs de lecture ou formera une bonne introduction à un auteur paillard, drôle et mélancolique. Ce hors-série du Point est en kiosque.

Contact
Thèmes associés