Ils sont applaudis tous les soirs. Ils sont considérés comme des héros et c’est mérité, même si le mot cache partiellement la réalité de leur travail, leurs gestes, leur état d’esprit. Nous vous proposons un nouveau podcast : des paroles de soignants. Des paroles parfois aussi brutes et abruptes que l’est le réel.

Paroles de soignant.e.s
Paroles de soignant.e.s © Radio France

Dans le premier épisode, Elsa, 25 ans, infirmière en psychiatrie en Bretagne. Elle parle de ses patients, des soins mais aussi de sa fatigue, son immense fatigue :

Je n'ai pas eu de vacances depuis décembre 2018. Aujourd'hui j'ai a le coronavirus qui nous arrive sur le coin du nez. On fait quoi ? 

Elle poursuit : "Je suis épuisée. On est tous fatigués. C'est de la détresse qui est quotidienne. Tous les jours, on est obligés de palier aux angoisses, de de leur expliquer que ça va aller, qu'on met tout en oeuvre pour qu'il puisse réchapper de tout ça. En fait, _on espère que ce soit vrai_, c'est surtout ça. Je suis en colère de rentrer chez moi le soir en me disant "Est-ce que j'ai fait assez ?"

Elsa, infirmière au micro de Ouafia Kheniche. Paroles de soignant.e.s est à écouter sur le site de France Inter et à télécharger sur toutes les plateformes de podcast.  

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.