Avant de le regarder, on se demande à quoi bon un documentaire de plus sur une star de cette dimension, dont les chansons font partie du patrimoine, bref un sujet déjà essoré sous toutes ses formes ?

"The Searcher" : un documentaire sur Elvis à voir sur Netflix
"The Searcher" : un documentaire sur Elvis à voir sur Netflix © Netflix

Quatre-vingts secondes ce matin pour démentir cet a priori et regarder avec plaisir The Searcher, documentaire en deux volets sur Elvis Presley, de l’enfance miséreuse à Tupelo, Mississippi, jusqu’à la gloire et la tragédie d’une mort jeune, à 42 ans. 

Ce documentaire est une mine d’archives, films, photos, coupures de presse, affiches de concert, commentée par des amis d’Elvis Presley ou son ex-femme Priscilla. L’atmosphère est à l’empathie et à la relecture par petites touches de quelques points d’un héritage controversé : non, Elvis n’a pas volé le rock and roll aux musiciens Noirs, il a contraint une Amérique raciste à reconnaître que leur musique était celle du pays.

Non, Elvis Presley n’était pas un ringard pompier rapidement dépassé par son époque mais un artiste empêché de s’exprimer comme il l’aurait pu et voulu. Non, la dernière partie de sa vie ne fut pas un pathétique effondrement artistique mais un long enfer de dépression, de solitude et de fuite en avant.

Bruce Springsteen commente de nombreux passages de ce documentaire avec justesse et intelligence, émotion aussi à propos du jeune Elvis, un gamin de 19 ans qui découvre sa propre voix comme si elle lui était étrangère. Un joli documentaire, donc, à voir sur Netflix.

Contact