Quel étrange documentaire. Quatre-vingts secondes ce matin sur le portrait en trois épisodes que Netflix consacre à Bill Gates, le fondateur de Microsoft, ayant abandonné la direction de son entreprise pour faire de la philanthropie.

image promotionnelle de Netflix pour le documentaire
image promotionnelle de Netflix pour le documentaire

Sa fondation pesait 50 milliards de dollars en 2017.

N’attendez pas une enquête fouillée. « Portrait empathique », « exercice d’admiration », même ces mots sont faibles pour décrire les trois heures passées « dans le cerveau de Bill Gates ». La caméra le suit marchant dans la nature, assis dans son impressionnante bibliothèque mais le film reste en surface et n’interroge jamais le type de philanthropie qui croit dur comme fer que le croisement de la start-up, des données informatiques et de l’argent peuvent régler les problèmes du monde. 

Bill Gates, en apparence, a l’hybris modeste. Si le documentaire ne permet pas d’entrer dans son cerveau, il donne tout de même une idée de ce qu’il y a dans la tête d’un de ces milliardaires des GAFAM. Quelque chose comme l’enfer pavé de bons sentiments

Le documentaire est en ligne sur Netflix.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.