C’est une excellente série découverte sur Salto, la plateforme de vidéo à la demande lancée en octobre dernier par TF1, France Télévisions et M6.

Affiche de la série : C’est comme ça que je t’aime
Affiche de la série : C’est comme ça que je t’aime © Salto

Quatre-vingts secondes ce matin sur C’est comme ça que je t’aime, une désopilante série québécoise. Nous sommes en 1974, à Sainte Foy. Voici deux couples d’amis : Gaétan et Huguette Delisle, Serge et Micheline Paquette. Ils sont dans la force de l’âge et bien sous tous rapports jusqu’au jour où ils déposent leurs enfants en colonie de vacances. Ils pensaient avoir la liberté, ils auront l’ennui mortel des couples fatigués. A part le travail, comment meubler ces journées sans fin ?

De fil en aiguille, de maladresses en quiproquos, les Delisle et les Paquette deviennent une bande de criminels sans pitié

Des bras cassés du vol, de l’extorsion et de l’assassinat politico-mafieux. La descente aux enfers est, pour ces membres de la classe moyenne, une source complexe de bonheur, chacun étant à la fois excité et terrifié par les brutes qui sommeillent en eux. Tout est parfait, la reconstitution des intérieurs des années 1970, les fringues, les coupes de cheveux et les moustaches insensées de l’époque. 

Sur le mode léger de la comédie, on respire aussi un temps où les maris étaient servis à table par leurs femmes et où celles-ci ne pouvaient pleinement exercer leur liberté. La série fait voler tout ça en éclats.

Les dialogues, les acteurs sont à crever de rire, ils ont animé le confinement québécois de mars dernier.

Le français québécois que parlent les personnages peut être sous-titré en français courant. C’est comme ça que je t’aime, disponible sur la plateforme Salto.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Contact