Heureux de vous retrouver, chers auditeurs, et permettez-moi, en quatre-vingts secondes ce matin, de vous souhaiter une belle, une bonne, une heureuse année 2021 — à vous de donner le sens et le contenu que vous désirez à chacun de ces adjectifs !

J’espère, pour ma part, que le plaisir pris ici, derrière ce micro, s’entendra toujours dans votre radio et que vous ne perdrez à l’égard d’Inter ni votre alacrité ni votre bienveillance, parfois sévère ou colère.

En disant cela, je ne vous sors pas du four une galette des rois radiophonique tiède, un peu trop grasse et sucrée. Je mesure simplement le privilège de cheminer à vos côtés, quelques minutes ou dizaines de minutes tous les jours, en me demandant comment le faire mieux que la veille. Et pour ne pas devenir trop sentimental, je vous recommande la lecture, c’est gratuit, en accès libre, du dernier « cahier de tendances » publié par nos cousins de France Télévision : 140 pages pour imaginer comment mieux travailler pour vous qui nous écoutez, nous regardez ou nous lisez. Comment maintenir un lien vivant, fécond entre les médias et leurs publics, comment échanger, construire ensemble. Comment, surtout, vous être utile.

Ces questions se posent avec une acuité particulière au moment où la démocratie se polarise et où chacun, derrière son masque, peut être tenté de baisser les bras ou de faire un bras d’honneur à 2021.

A nous tous de démontrer qu’autre chose est possible.

Contact