C’était lundi dans le quartier de Van Nuys à Los Angeles.

Les policiers arrivent après un pillage. Capture d'écran : https://www.independent.co.uk/news/world/americas/la-protests-riots-looters-arrest-reporter-live-tv-george-floyd-a9544851.html
Les policiers arrivent après un pillage. Capture d'écran : https://www.independent.co.uk/news/world/americas/la-protests-riots-looters-arrest-reporter-live-tv-george-floyd-a9544851.html

Des pillards viennent d’attaquer une boutique d’alcool. Scène diffusée en direct à la télé. Une équipe de la chaîne locale Fox 11 était sur place. Au bon endroit, au bon moment.

La voix que vous entendez, c’est celle de la journaliste de Fox 11 Christina Gonzalez. Elle a tout vu. Et puis débarque une dizaine de policiers casqués, l’arme au poing. Aucune hésitation, ils foncent sur les suspects. 

Pourquoi "OH NO" ? Parce qu’au lieu de courser les pillards, les policiers viennent d’arrêter les propriétaires du magasin. Seule et unique raison : ils sont noirs. 

Flash back. 1991, Michael Jackson chantait Black Or White et un refrain faisait le tour du monde… 

"It doesn’t matter if you’re black or white"… "Que tu sois noir ou blanc, aucune importance"… 

Commentaire cinglant de Spike Lee : "Aucune importance, sauf si t’es noir"…

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.