« RELIONS-NOUS ! » c’est le mot d’ordre ce matin. Avec la réouverture des lieux culturels, et en se basant sur une réflexion pluridisciplinaire, il s’agit de tisser ensemble les formes du savoir et de la création pour renouer les fils d’un dialogue mis à mal par la pandémie.

Relions-nous : le point de départ d’un Parlement des liens
Relions-nous : le point de départ d’un Parlement des liens © Getty / Nisian Hughes

Quatre-vingts secondes pour ce slogan éclatant — il y a un bonheur à le dire, à le crier. Mon conseil : essayez sous la douche ou ailleurs. 

C’est un antidote et on oublie vite ce qui nous sépare et la distanciation qu’elle soit physique ou sociale… 

Une cinquantaine de penseurs, scientifiques, économistes, écrivains sollicités pour réfléchir à ce qui peut nous réunir. 

Ça donne un livre passionnant aux éditions des liens qui libèrent. Et c’est le point de départ d’un Parlement des liens qui démarre aujourd’hui à Paris, au Centre Georges Pompidou et qui va durer tout le weekend. 

France Inter est partenaire de l’événement. 

La vie des idées qui reprend autour des grands défis contemporains : écologiques, sanitaires, politiques, sociaux... 40 conversations, des débats, des échanges pour réfléchir à la grande transition qui est toujours en cours dans notre monde. Et retrouver la magie des liens sous toutes leurs formes, même les liens amoureux... 

Extrait « I’m looking for you » de Nino Ferrer

« Je te cherche ». Mais je ne te chercherais pas si je ne t’avais déjà trouvée… 

▶︎ Le Parlement des liens au Centre Pompidou jusqu’à dimanche. Et ça faisait trop longtemps qu’on n’avait pas prononcé ces mots : 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Contact
Thèmes associés