Quatre-vingts secondes ce matin pour célébrer le 71e anniversaire de la Currywurst. C’est Herta Heuwer qui aurait inventé le snack. Il s’en mangerait 800 millions par an en Allemagne, 80 millions à Berlin. Mais est-ce bon ?

L'anniversaire de la currywurst
L'anniversaire de la currywurst © Getty / Jan-Stefan Knick / EyeEm

Il y a quelque de chose de poétique dans le hasard d’une éphéméride. Ce 4 septembre, par exemple, est la date anniversaire de l’entrée des Beatles en studio pour l’enregistrement de leur premier album. C’est également l’anniversaire de Beyonce, pour rester dans la musique. Mais quatre-vingts secondes ce matin pour célébrer le 71e anniversaire de la Currywurst. C’est Herta Heuwer qui aurait inventé le snack. Au cours d’une journée d’ennui, cette berlinoise aurait eu l’idée (contestée à Hambourg) de découper une saucisse en rondelles, de la recouvrir d’une sorte de ketchup puis de la saupoudrer de curry. Il s’en mangerait 800 millions par an en Allemagne, 80 millions à Berlin.

Mais est-ce bon ? Ou est-ce scandaleux d’oser même le demander ? Nous avons posé la question à un juge respecté… et un grand diplomate : François-Régis Gaudry.

Extrait François-Régis Gaudry :

Cette drôle de saucisse est devenue, véritablement, en Allemagne, un fait culturel, un monument de Berlin,un totem de la street food qui, à mon avis, constitue un part - même infime - de l'identité du peuple allemand. On dit souvent que les peuples se définissent aussi par ce qu'ils mangent et tant pis si la Currywurst est parfois considérée comme l'un des pires avatars de la malbouffe.

La Currywurst a donc une portée anthropologique — qu’importe qu’elle soit bonne, elle est l’âme d’un peuple. Avec Elise Amchin de l’équipe du 7-9, nous n’aurions jamais imaginé souhaiter bon anniversaire à une saucisse mais c’est notre contribution à l’amitié franco-allemande.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.