La pandémie de COVID-19 a été, au départ, un océan d’incertitudes. Politiques, scientifiques, citoyens ayant été pris de court, s’est libéré un espace pour une gigantesque bataille d’information, de désinformation et de complotisme.

Nicolas Demorand revient ce matin sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia qui a "fait figure d’îlot de rationalité dans un océan de rumeurs", selon une analyse fouillée mise en ligne hier par le site Conspiracy Watch.
Nicolas Demorand revient ce matin sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia qui a "fait figure d’îlot de rationalité dans un océan de rumeurs", selon une analyse fouillée mise en ligne hier par le site Conspiracy Watch. © AFP / Ali Balikci / Anadolu Agency

Quatre-vingts secondes ce matin sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia qui a « fait figure d’îlot de rationalité dans un océan de rumeurs », selon une analyse fouillée mise en ligne hier par le site Conspiracy Watch

Wikipédia est une structure ouverte, tout le monde peut contribuer mais sous le regard de tous et selon des règles précises. La couverture de Wikipédia s’est amplifiée au fur et à mesure que la pandémie avançait, d’abord avec des articles sur la chronologie de la maladie, puis d’autres sur les controverses autour des traitements, puis d’autres, extrêmement fouillés, sur les théories du complot qui circulent à vitesse grand V. Des débats ont lieu sur la validité puis la validation des sources. Des scientifiques apportent leur pierre. Le résultat est donc cet ilot factuel qui n’est pas le fruit d’une injonction verticale de quelques savants ou « sachants » mais le fruit d’une construction horizontale du savoir.

Il est rassurant de voir qu’un site aussi massivement consulté puisse établir les faits, tout en rendant compte des débats qui les entourent. Preuve que le bon vieil esprit encyclopédique, merci le siècle des Lumières, est un antidote aux pathologies contemporaines de la désinformation. 

Aller plus loin

► Ecoutez L'édito M par Sonia Devillers :  L’Organisation mondiale de la santé partenaire de Wikipédia sur le Covid-19

Contact