Quatre-vingts secondes ce matin sur la série "The loudest voice" qui retrace la genèse puis le triomphe de Fox News, cette chaîne de télévision pensée par son fondateur, Roger Ailes, comme un média de droite, ultra-conservateur, populaire et populiste, politiquement incorrect et transgressif.

Russel Crowe dans "The Loudest Voice"
Russel Crowe dans "The Loudest Voice"

C’est Russel Crowe, méconnaissable, qui joue le rôle de Roger Ailes, conseiller média de nombreux président républicains, Reagan, Nixon, Bush père, puis soutien fervent de Donald Trump en campagne. Il finira par être exclu de la chaîne pour des affaires de harcèlement et d’agressions sexuelles. 

La recette de Fox News, c’est une information éditorialisée à l’extrême, idéologisée au point de recycler, afin de les blanchir, théories conspirationnistes et infox grossières. Les premières victimes de cette guerre sont les faits, sur lesquels le consensus n’est plus possible, avec pour conséquence la création d’une réalité parallèle, d’une vérité alternative où les politiques les moins scrupuleux peuvent s’épanouir.

Au moment où, en France, la question de la « foxisation » de certaines chaînes d’information en continu commence à se poser, cette série permet de constater qu’on en est encore loin ou, pour être exact, qu’on en est qu’au tout début. Cette comparaison France/Etats-Unis est l’un des intérêts, mais pas le seul, de The Loudest Voice, à voir à la demande sur Canal+.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.