La lecture de l’article donne le sentiment d’explorer un trou sans fond.

"Qui contrôle Facebook ?" analyse de Romain Badouard
"Qui contrôle Facebook ?" analyse de Romain Badouard © AFP / NIKOLAS KOKOVLIS / NURPHOTO

Quatre-vingts secondes autour de cette question simple : "qui contrôle Facebook ? », à laquelle le chercheur en sciences de l’information et de la communication Romain Badouard consacre un long article.

Prise le 4 juin, la décision de bannir Donald Trump pour deux nouvelles années permet d’y répondre : c’est le Conseil de Surveillance de Facebook qui tranche après débat contradictoire

L’instance est souvent décrite comme la Cour suprême de Facebook mais sur le cas Trump, les représentants de la firme ont refusé de répondre à des questions pourtant cruciales. On entre dans le cœur du problème : les régulateurs, quels qu’ils soient, n’ont accès qu’aux données fournies par la plateforme, leur authenticité est difficile à certifier et personne n’a accès au cœur nucléaire qui est l’ensemble des données de ciblage publicitaire et marketing. Celles-ci sont pourtant cruciales pour comprendre certaines manipulations politiques de l’espace public. Retour à la case départ.

Si Romain Badouard évoque une éventuelle surveillance des réseaux par leurs usagers, sur le modèle Wikipédia, l’impression qui domine est que personne ne contrôle vraiment Facebook parce que cette entité, en dépit de sa place dans nos vies, n’est à ce stade tout simplement pas ou plus contrôlable. Article à lire sur le site AOC.

Contact