Quatre-vingts secondes ce matin sur le documentaire "Boys State" qui suit le rassemblement organisé par l’American legion de 1200 lycéens à Austin au Texas. Ils sont divisés en « nationalistes » et « fédéralistes »...

Détail de l'affiche de Boys state sur Apple TV par Jesse Moss et Amanda McBaine
Détail de l'affiche de Boys state sur Apple TV par Jesse Moss et Amanda McBaine © Apple TV

Il leur est demandé d’organiser une vie démocratique : construire des programmes électoraux, susciter des majorités, élire leurs représentants, convaincre les foules.

Les personnages principaux sont fascinants

Comme ce jeune homme incandescent fils d’immigrée mexicaine. Un autre, africain-américain, fines lunettes sur le nez, ironie et élégance morale dévastatrices. Un troisième, handicapé, qui ne demande rien d’autre que d’être jugé sur ses talents. Le charisme, l’éloquence, l’ambition de ces jeunes laisse penser qu’une génération est là, qui fera de la politique autrement. A ce ceci près que, conviction ou opportunisme, tous sont obsessionnellement pro-armes et anti-avortement. Au fil des jours, arrive la politique des coups bas, les campagnes de dénigrement, les posts racistes sur les réseaux sociaux. Bref : le pire de la politique adulte. On repassera pour l’espoir.

Ce camp scout est réservé aux garçons, majoritairement blancs, un autre existe pour les filles mais il n’est pas filmé. Si vous pensez qu’un bon film doit créer le malaise, Boys State est à voir sur la plateforme Apple.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.