À peine avais-je eu le temps de lire et de vous parler de l’extraordinaire cycle romanesque "Lonesome Dove" qu’on apprenait, en mars dernier, la mort de son auteur, Larry McMurtry.

 Lisez le cycle romanesque "Duane Moore" de Larry McMurtry. Ici la couverture de "La Dernière Séance"
Lisez le cycle romanesque "Duane Moore" de Larry McMurtry. Ici la couverture de "La Dernière Séance" © Éditions Gallmeister

Sous la nécrologie que lui consacra alors le New York Times, étaient publiés des commentaires de lecteurs dont certains pointaient vers un autre cycle romanesque, le cycle « Duane Moore », que je ne connaissais pas : 

Quatre-vingts secondes ce matin sur cette tétralogie d’environ 1700 pages qui raconte donc la vie d’un texan, Duane Moore, dans ce trou paumé qu’est la petite ville de Thalia.

Les romans couvrent plusieurs décennies, de la fin du lycée aux tourments de la soixantaine, en passant par le boom pétrolier qui rend toute la ville millionnaire et l’effondrement des cours qui met les mêmes sur le carreau. 

Comme dans le cycle « Lonesome Dove », on retrouve des hommes mutiques, empotés, tétanisés, notamment par les femmes. Au fil des pages, une ribambelle de gamins givrés compose une large bande de personnages secondaires dont on se dit que chacun ferait un excellent héros de roman.

Aucun des livres de cette tétralogie ne se ressemble, comme si Larry McMurtry s’était essayé à différents registres, différentes couleurs, la mélancolie, le comique, la métaphysique et l’amour. Cet été, mettez ces quatre volumes dans vos valises, vous ferez un superbe voyage.

Contact
Thèmes associés