C’est l’ami Redwane Telha, de l’équipe de l’Instant M qui l’avait dit à l’antenne, en octobre 2018 : cette série est « la plus drôle du monde ».

Quatre-vingts secondes ce matin sur Larry et son nombril, la quasi-totalité de la dernière saison est en ligne.

Comment décrire l’humour de cette série sans le dénaturer ? Larry David joue une version outrée de lui-même, obsessionnelle, coupeuse de cheveux en quatre, il dit TOUT ce qu’il pense, qu’importent les catastrophes que ça déclenche. La série relève du burlesque, du comique de situation, de l’improvisation sur canevas, du politiquement très incorrect, de l’humour juif et de mille autres choses qu’il faut voir et revoir pour rire, Redwane a raison, pour rire aux larmes. Il y a dix saisons, la dernière a été accompagnée d’articles pour fans du genre « comment s’habiller comme Larry David » (il est mal fagoté dans la série mais rhabillé en icône décontracte par la presse). On trouve aussi un classement des meilleurs épisodes de la série, la une plus un article de 10km dans le magazine américain GQ. Les liens sont sur notre site internet. 

Alors est-ce la série la plus drôle au monde ? Par amour de la casuistique, on pourrait ouvrir le débat — comparer avec Seinfeld par exemple… à ceci près que Larry David fut aussi le créateur de Seinfeld, ça fausse la compétition.

Larry et son nombril, 10 saisons à voir sur OCS.  

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.