La série était attendue car imaginée par l’un des créateurs les plus féconds du genre, Ryan Murphy, désormais sous casaque Netflix après la signature d’un gros contrat de production.

Détail de l'affiche de la série "Hollywood" de Ryan Murphy
Détail de l'affiche de la série "Hollywood" de Ryan Murphy © Netflix

Quatre-vingts secondes ce matin sur Hollywood qui est à la fois un regard énamouré sur l’âge d’or des studios dans les années qui suivent la Seconde guerre mondiale et une réécriture de cette histoire sur le mode « et si ? ».

Et si ... ? 

Et si, au lieu d’avoir été misogyne, raciste, discriminatoire envers les minorités, Hollywood avait donné le premier rôle à une actrice noire dans un film écrit par un scénariste noir et homosexuel, réalisé par un métis, commandé par une patronne de studio contre tous les usages de l’époque ?

La série explore cette hypothèse et raconte donc la fabrication chaotique de ce film qui n’a jamais existé mais qui aurait, peut-être, changé la face du cinéma et du monde. 

Cette série une fable, une fantaisie sur le cinéma, on est à un cheveu de la comédie musicale, les ponts entre l’histoire réelle d’Hollywood et son histoire possible s’agencent parfaitement, au rythme échevelé du jazz et de la comédie.

Certains ont trouvé l’ensemble sirupeux voire nunuche : ça n’est pas toujours faux mais ça n’empêche pas un regard acide et militant sur le Hollywood d’hier et surtout d’aujourd’hui où certains de ces combats sont encore à gagner. La mini-série Hollywood est à voir sur Netflix. 

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.