Le lundi, vous le savez, c’est souvent série. Aujourd'hui l’excellente Mrs. America avec Cate Blanchett qui raconte la longue bataille politique, aux Etats-Unis, autour de la ratification de l’amendement constitutionnel sur l’égalité des droits entre les sexes.

Détail de l'affiche "Mrs America"
Détail de l'affiche "Mrs America" © FX Productions, LLC

Et il faudrait plus de quatre-vingts secondes, ce matin, pour vous parler de l’excellente _Mrs. America_qui raconte la longue bataille politique, aux Etats-Unis, autour de la ratification de l’amendement constitutionnel sur l’égalité des droits entre les sexes.

Cette page d’histoire, la série l’explore du point de vue d’une des grandes opposantes à cet amendement, Phyllis Schlafly, femme au foyer, conservatrice, qui va fédérer de nombreuses femmes et mener le combat contre les différents courants féministes des années 60 et 70.

La série, très bien construite, explore à partir de là les formes, les contenus, les débats propres au féminisme américain de l’époque

Sur le plan de l’analyse du militantisme, à gauche comme à droite, sur le rôle de la télévision, sur les obstacles rencontrés à Washington au sein d’un monde politique exclusivement masculin, l’ensemble est passionnant.

La série a suscité quelques débats intéressants, la grande figure du féminisme américain Gloria Steinem, dont le personnage est dans la série, estime qu’il est ridicule de résumer cette lutte à une opposition de femmes conservatrices et de féministes progressistes. Les vrais ennemis, les ennemis puissants, à l’époque étaient des hommes. D’autres analyses (ici ou ici) sont nettement plus enthousiastes. La série à voir syr My Canal ou en VOD.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.