C'est une enquête incroyable que nous dévoile Médiapart. Incroyable parce qu'elle nous fait entendre les conversations téléphoniques privées de l'ancien flic le plus puissant de France embauché par LVMH pour protéger ses intérêts.

En 2012, Bernard Squarcini assiste à une conférence de presse
En 2012, Bernard Squarcini assiste à une conférence de presse © AFP / MARTIN BUREAU

Bernard Squarcini l'ex-patron du renseignement intérieur sous Nicolas Sarkozy est le protagoniste principal. On le surnomme "Le squale". En 2013 il s'est reconverti comme consultant privé pour la sécurité du groupe de luxe LVMH. 

Dans le 1er épisode de cette enquête sous forme de podcast, on apprend par exemple que la présidence de LVMH a directement demandé à Squarcini d'infiltrer la rédaction de Fakir, le journal de François Ruffin. 

Le futur député insoumis, peu connu à l'époque, veut mener des actions pour perturber une AG du groupe de Bernard Arnault. Ce qu'il fera pour les besoins de son film "Merci Patron". 

C'est un feuilleton qu'on ne lâche pas où les conversations téléphoniques nous plongent dans les coulisses et les sous-sols pas toujours reluisants des missions de Bernard Squarcini.

Dans le 2ème épisode, on apprend comment l’ancien chef des services secrets intérieurs a utilisé la police et les renseignements au profit de LVMH. En d'autres termes, comment il détourne la machine d'état pour protéger son client : LVMH.

Ça s'appelle "Le squale opérations secrètes"et le 3ème épisode vient d'être publié sur le site de Médiapart.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.