Quatre-vingts secondes pour vous parler d’une histoire d’héritage qui tournera peut-être à la bataille judiciaire. Rien à voir avec la succession de Johnny… Ça se passe de l’autre côté de la Manche et l'héritier ne s’appelle ni Hallyday, ni Smet. Son nom : François Graftieaux, il est français et il a 73 ans.

François Graftieaux, le Français de 73 ans qui dit être l'héritier du trône d'Angleterre
François Graftieaux, le Français de 73 ans qui dit être l'héritier du trône d'Angleterre © Maxppp / PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Cela fait des années qu’il clame que c’est lui qui devrait être assis sur le trône britannique. C'est lui, et lui seul qui serait l’héritier légitime des Windsor, descendant direct du roi Edouard VIII. Et il compte le prouver, arbre généalogique à l’appui. À l’en croire, Edouard VIII était l’amant de sa grand-mère. De leur liaison serait né un fils, le père de François Graftieaux.  

Un Français de 73 ans réclame sa part de l'héritage à la reine : sa grand-mère aurait été la maîtresse d'Edouard VIII (ici en 1936)
Un Français de 73 ans réclame sa part de l'héritage à la reine : sa grand-mère aurait été la maîtresse d'Edouard VIII (ici en 1936) © Getty / Hulton Archives

François Graftieaux a déjà demandé deux fois un échantillon de son ADN à la reine Elisabeth II, en vain

Il veut maintenant saisir la justice. Problème : les membres de la famille royale ne peuvent pas être poursuivis ni au civil, ni au pénal. Il a donc décidé d’attaquer le palais de Buckingham lui-même, parce que c'est le quartier général de la monarchie britannique. 

François Graftieaux a déclaré au « Mirror » qu’il espérait qu’un jour, on réécrirait les livres d’histoire… Mais après tout, The Queen n’en est pas à un outrage près… Elle a même surmonté ça... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

God save the Queen ! Les Sex Pistols au réveil, ça réveille

Contact