Editoriaux et analyses, enquête sur les failles du dispositif de sécurité, les mouvements pro-Trump, liste des émeutiers arrêtés par les forces de l’ordre : la presse américaine maintient, deux semaines après, une très large couverture de l’attaque contre le Capitole à Washington.

Capture écran de la vidéo du New Yorker sur le Capitole
Capture écran de la vidéo du New Yorker sur le Capitole © .

Quatre-vingts secondes ce matin sur la vidéo de 12 minutes mise en ligne par le New Yorker

Des images saisissantes

D’abord la poussée de la foule pour entrer dans le bâtiment et l’errance dans les couloirs au cri de « Trahison, trahison ! », « Défendez la liberté », « Défendez la constitution ». Puis c’est l’entrée dans le Sénat, la fouille des pupitres des sénateurs. 

Surgit alors le fameux Qanon avec sa coiffe en peau de bête, ses cornes et ses tatouages. Il hurle puis vient s’asseoir au perchoir, s’y faire photographier avant d’entamer une prière au mégaphone, mystique, anti-globaliste, anti-communiste. 

Sortie du Capitole. Les émeutiers saccagent le matériel d’équipes de télévision : « CNN se cache derrière Union Station » dit l’un, « Commencez à faire une liste et on ira les chasser » dit un autre.

Ces images, brutes de décoffrage, n’étaient pas censées être diffusées. Elles formaient, au départ, le carnet de notes visuel du reporter de guerre Luke Mogelson qui suit depuis près d’un an les mouvements pro-Trump. Son reportage au très long cours est à lire dans le New Yorker. 

Contact