A l'occasion de la Journée de la Terre, un débat pourrait s'ouvrir sur notre modèle écologique et ses inspirations.

Quatre-vingt secondes à l'aube de cette Journée de la Terre pour une nouvelle passée inaperçue de ce côté-ci de l'Atlantique. L'annonce par Joe Biden de la création d'un conseil sur la justice environnementale. 

Pour la première fois, des chercheurs de tous horizons seront consultés par la Maison blanche sur les questions écologiques. "Philosophie Magazine" a interrogé l'un d'entre eux. Il est professeur d'université. Il s'appelle Kyle Whyte il est issu de la nation indigène Potawatomi. Et il propose une écologie radicale, largement inspirée par la culture amérindienne dont il est issu. Pour Kyle Whyte, une chose est claire : la crise environnementale, les injustices climatiques sont inséparables du colonialisme européen et de son extension illimitée, sans respect pour les peuples autochtones, expropriés, dépossédés. Une vision de l'écologie décoloniale... Et qui suscitera sans aucun doute le débat. 

Kyle Whyte propose aussi de changer notre conception du temps linéaire et d'abandonner le modèle du compte à rebours. Allez sur le site de Philo Mag, vous comprendrez pourquoi...

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.