Il a fallu un peu de temps, le combat n’est pas gagné, pour faire reculer « cluster » et lui préférer « foyer » ou « grappe » épidémique.

Des mots sont proposés pour remplacer des anglicismes
Des mots sont proposés pour remplacer des anglicismes © Getty / nicoolay

Quatre-vingts secondes ce matin sur la brassée de mots publiés au Journal officiel le week-end dernier par la Commission d’enrichissement de la langue française. 

Certains de ces mots, venus le plus souvent de l’anglais, étant fréquemment prononcés à ce micro, je me devais de partager cet exercice d’honnêteté lexicale. 

La commission fait des propositions 

Ainsi de « podcast » — la commission propose tout simplement« audio », « audio de rattrapage » si l’émission existe déjà, « audio original » si le programme est créé pour internet. 

Je vous parle souvent de série télé ici et j’avoue m’arracher les cheveux à chaque fois que je dois employer « _showrunne_r » pour qualifier celui ou celle qui pense et produit une série de A à Z. La commission me propose un tout simple « directeur » ou « directrice de série », moins chic mais très efficace. 

Pour le monde de l’édition, où la perspective de voir des « sensitivity readers » traverser l’Atlantique pour vérifier si un manuscrit ne va pas choquer telle ou telle minorité de ses lecteurs, la Commission propose le très beau « démineur éditorial ». On n’est pas pressé de les voir arriver en France. 

Je vous mets le lien vers cette brassée de mots qui concernent, vous le voyez, les mondes des médias, du livre mais aussi de la mode.

La Commission d’enrichissement de la langue française n’entend pas se substituer à l’usage ni dicter pour l’éternité le bon mot ou la juste langue. Elle propose de suivre les changements du monde et de proposer des mots français pour les nommer. C’est suffisant et c’est délicieux. 

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.