Le papier est court mais intéressant. Quatre-vingts secondes ce matin sur l’analyse que l’économiste Jean Pisany-Ferry (l’un des concepteurs du programme économique d’EM lors de la présidentielle de 2017) consacre à « l’héritage économique international de Donald Trump ».

Le bilan économique de Donald Trump au delà des tweets
Le bilan économique de Donald Trump au delà des tweets © Getty

Pisani-Ferry fait l’effort de prendre Trump au sérieux et de ne pas s’arrêter aux outrances et aux rafales de tweets. Sur l’écologie, si Joe Biden l’emporte, on pourra parler d’une parenthèse, d’une « aberration temporaire ». Sur la finance internationale, rien de vraiment substantiel ou abouti — le FMI, la Banque Mondiale et même la Réserve fédérale, pourtant canonnée aux tweets, n’ont pas été empêchés de travailler. 

C’est en revanche à l’Organisation mondiale du commerce, sur l’idée de souveraineté économique et évidemment dans la guerre commerciale avec la Chine que le bilan est le plus lisible et qu’il risque de survivre à Trump, y compris si Biden arrive au pouvoir. Jean Pisani-Ferry note, par ailleurs, que les pays du G7 partagent, sur certains sujets, une partie de la vision trumpienne du monde.

En faisant ce bilan, Pisani-Ferry ne postule évidemment pas que Trump sera battu en novembre prochain

Il souligne simplement que cette présidence de rupture s’inscrit dans un temps plus long et que, derrière le chaos, se dessinent aussi des dynamiques qui peuvent ne pas être remises en cause dans l’avenir. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.