Le journaliste est décédé hier à l'âge de 74 ans.

On a appris sa mort hier, emporté par le coronavirus. Quatre-vingts secondes ce matin en hommage à Henri Tincq, grand journaliste qui fut le chroniqueur religieux du quotidien Le Monde, de 1985 à 2008. Tenant d’une ligne progressiste, il connaissait le Vatican et l’Eglise comme sa poche, il avait, parmi de très nombreux livres, consacré une biographie majeure au Cardinal Lustiger.

Ecoutez Henri Tincq en 2018. Au micro de Guillaume Erner sur France Culture, il revient sur l’importance du courant des « cathos de gauche » en France. Puissants dans les années 70, que sont-ils tous devenus aujourd’hui ? 

Extrait

La voix d’Henri Tincq, disparu hier à 74 ans.

Parmi ses derniers livres : La grande peur des catholiques de France (Grasset) et Vatican, la fin d'un monde (Cerf)

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.