80 secondes pour écouter le silence. Pas n’importe lequel : le silence électoral, celui qui interdit toute forme de propagande politique avant une élection.

Le silence avant isoloir
Le silence avant isoloir © Getty / Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho

Dès ce soir à minuit, vous entendrez le son de ce silence démocratique — celui qui laisse aux électeurs un temps de réflexion et de répit avant d’aller voter. Pas de discours des candidats, pas de distribution de tracts, pas de sondages non plus.  

C’est le cas chez nous, pas aux Etats-Unis

Comment garantir la liberté de parole comme un principe sacré et en même temps éviter que les électeurs soient influencés, intimidés, privés d’intimité au cœur même du bureau de vote ?   

En 1992 et après des décennies de débats, la cour suprême américaine a tranché (c’était l’affaire Burson v. Freeman). La zone de silence commence à 30 mètres du bureau de vote. Le silence électoral ne s’impose que pendant les 15 dernières secondes avant de voter.  

De la Démocatie en Amérique... qu’en aurait pensé Tocqueville ? Réponse à  8h20 de nos invités  

Extrait de The sound of silence, de Simon et Garfunkel.

Contact