C’était un personnage extraordinaire de l’une des meilleures séries télé qui soit.

Michael K. Williamse en août 2021 à Los Angeles
Michael K. Williamse en août 2021 à Los Angeles © Getty / Rodin Eckenroth

Son sifflotement et sa simple silhouette sèment la panique et vident en un clin d’œil les rues des quartiers pauvres de Baltimore. 

Quatre-vingts secondes ce matin pour saluer la mémoire de Michael K. Williams, mort avant-hier à 54 ans dans son appartement de Brooklyn

C’est donc ce personnage d’Omar Little, dans la série télé The Wire (en français : Sur écoute), qui l’a rendu célèbre : Omar et son grand cache-poussière, fusil à canon scié, bandit à code éthique, braqueur de dealeurs, ouvertement gay. 

Omar « cassait les codes de la masculinité et offrait une représentation jusqu'alors inédite à la télévision » écrit le site de Têtu qui voit disparaître avec Michael K. Williams un « allié » de la communauté gay.

Pour sa complexité, Barack Obama avait, en son temps, déclaré qu’Omar était son personnage préféré de cette série qui raconte la violence et la misère des secteurs démolis par la drogue de la ville de Baltimore.

Si par chance vous n’avez pas vu The Wire mais aussi Boardwalk Empire, The Night of, Hap and Leonard ou Lovecraft country vous avez un beau programme pour les mois à venir et toutes les facettes d’une icône tourmentée de la culture populaire. 

Contact