Il a fallu faire des choix qu’on imagine drastiques parmi plusieurs dizaines de milliers d’images. Mais le résultat en 500 photos est stupéfiant.

Un livre sur la pandémie
Un livre sur la pandémie © Maxppp / Miguel Candela Poblacion / ANADOLU AGENCY

On lit  e livre en se demandant comment il a été possible de vivre ça. Quatre-vingts secondes ce matin sur Pandemia, ce que nous avons vécu, une sélection des photos de la pandémie de COVID produites par l’AFP, de l’hiver 2020 au printemps 2021.

Comme les scientifiques cherchent à isoler le « patient zéro », voici « l’image zéro », celle d’une rubalise de la police qui interdit l’entrée du marché de gros de la ville de Wuhan en Chine. Wuhan toujours, avec la silhouette des premiers soignants masqués, en chasuble, protégés de la tête aux pieds. Dans les rues de la ville, la vision glaçante d’un homme tombé raide mort sac de courses à la main.

A partir de là, la couverture par l’AFP de l’épidémie suit la propagation du virus et devient mondiale

Les rues désinfectées de Séoul, les hôpitaux débordés d’Italie, le grand vide des confinements à Moscou, Paris, Beyrouth, Santiago du Chili... Les fenêtres et les balcons s’animent, les masques se bariolent tandis que les morgues, un peu partout dans le monde, croulent sous les corps.

Si un événement mérite une majuscule, ce fut bien cette pandémie

Mais en la documentant, ces images montrent aussi à quelle vitesse nous l’avons effacée de nos esprits. Ce livre, magnifique, réveille nos mémoires car il est déjà un livre d’histoire. 

Pandemia, ce que nous avons vécu, sous la direction de Marielle Eudes est une co-édition AFP/Les Arènes.

Contact