80 secondes ce matin pour parler des "Sorcières de l'Orient", c'est le surnom donné à une équipe de volley au Japon, dans les années 1960, devenue mythique.

Les Sorcières de l'Orient de  Julien Faraut
Les Sorcières de l'Orient de Julien Faraut © UFO Distribution

C'est aussi le titre d'un film de Julien Faraut, où l'on voit ces héroïnes ordinaires, soixante ans plus tard, raconter leur épopée. 

Ce sont d'abord de très jeunes ouvrières qui se lèvent aux aurores pour travailler à l'usine et à 16 heures, elles vont s'entraîner jusqu'au milieu de la nuit sur un terrain de volley. 

A la tête de l'équipe, Daimatsu, rebaptisé par la presse internationale "Demon-coach". On le traite de tortionnaire, il entraîne ses volleyeuses "comme les hommes" dit-il, dans la douleur et l'épuisement.

Les Sorcières de l'Orient gagnent tout, deviennent championnes du monde en URSS en 1962, et l'apogée est lors des J.O de 1964

On est dans l'après-guerre, ces Jeux doivent être une vitrine du nouveau Japon, entré dans la modernité avec les premières retransmissions télé par satellite. Un JAPON en pleine renaissance diplomatique, industrielle.

L'équipe de volley est un peu tout ça aussi, sans oublier la pop culture !  

  • "Jeanne et Serge", inspiré par les Sorcières de l'Orient, comme de nombreux autres mangas sur le volley.
  • Le film de Julien Faraut sort au cinéma mercredi prochain.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
Contact