Nous recevonsAnne Lauvergeon , l'ex-présidente d'Areva et ancienne sherpa de François Mitterrand, qui publie son témoignage chez Plon : La femme qui résiste .

Anne Lauvergeon
Anne Lauvergeon © Radio France

L’été dernier, la femme française la plus puissante du monde selon la presse anglosaxonne, appelée à l’aide par les Japonais après la catastrophe de Fukushima, est remerciée par Nicolas Sarkozy. Dans La Femme qui résiste, Anne Lauvergeon raconte l’aventure de la création d’Areva, une des grandes entreprises industrielles françaises, et de son développement. C’est l’histoire d’une femme dans un monde d’hommes. C’est l’histoire d’une femme courageuse qui n’a pas eu peur de résister jusqu’au bout à la pression d’intérêts particuliers. L’auteur dévoile ici le fonctionnement, les manoeuvres et les coups tordus d’un système qui a perdu le sens du long terme et des atouts stratégiques de notre pays.

Puis l'actrice Andréa Ferréol , aussi présidente des Flâneries d'Art ,__ vient nous parler de la 6ème édition de cet évènement qui aura lieu cette année dans les jardins aixois, les samedi 9 et dimanche 10 juin .

Flâneries d'Art
Flâneries d'Art © Radio France

ROMY ROMY

Elle aime les guitares (elle joue d’ailleurs sur une très belle Gretsch), les chaussures à talons, Elvis Presley, son scooter, l’électro, les brownies, Nina Simone et chanter.

Elle accumule les concerts : elle a déjà joué aux Francofolies de la Rochelle et au dernier Printemps de Bourges et elle sera en concert à Paris, le 7 juin à la Favela Chic, le 19 juin au Réservoir et le 28 au Bus Palladium.

Elle est en train d’enregistrer son premier disque mais on peut déjà faire connaissance avec deux de ses chansons sur les sites de téléchargement légal.

Romy Romy joue avec son groupe, un premier titre : « Hey » et une reprise d’un traditionnel folk américain popularisé par Johnny Cash “Run On (God Gonna Cut You Down) avec Richard Lornac au piano.

SHAI MAESTRO

Ce jeune pianiste israélien est un des nouveaux talents du jazz international. Il est issu de cette scène jazz très vivante actuellement à Tel Aviv, avec des artistes comme le pianiste Yaron Herman et le contrebassiste Avishaï Cohen.

Shai Maestro a débuté le piano classique à 5 ans avant de découvrir le jazz avec Oscar Peterson à l’âge de 8 ans.

Après avoir fait ses armes en accompagnant pendant cinq ans, Avishaï Cohen, il se produit aujourd’hui en trio avec Jorge Roeder à la contrebasse et Ziv Ravitz à la batterie avec lesquels il vient de sortir un premier album.

Shaï Maestro Trio sera en concert les 2 et 3 juin à l’Hôtel Lutetia à Paris dans le cadre du festival « Jazz A St Germain des Près », un avant-goût du festival « 100 % Jazz Tel Aviv à Paris » qui se déroulera du 5 au 7 juin dans les clubs de la rue des Lombards à Paris : le Duc des Lombards, le Baiser Salé et le Sunside. Trois jours de musique où sera recréée l’atmosphère des nuits de Tel Aviv avec des concerts bien sûr mais aussi des dégustations de produits israéliens !

Toutes les infos sur la programmation du festival sont sur le site : www.parisjazzclub.net

Shaï Maestro Trio joue « One For AC » et sera de retour le 10 octobre au New Morning à Paris.

Chroniqueurs et journalistes :

Daniel Morin

Antoine Bueno

Henry-Jean Servat

Jean-Jacques Vanier

Périco Légasse

Pianiste :

Richard Lornac

__

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.