Quelques semaines après Menteurs! , Jean-François Kahn vient nous présenter son nouveau pamphletLa catastrophe du 6 mai 2012 , publié chez Plon.

Jean-François Kahn
Jean-François Kahn © Radio France

Comment l'habile François Hollande a-t-il gagné ? Quelle est la vraie signification de sa victoire au-delà du rejet qui a frappé le président sortant ? A quelles préoccupations et à quelles attentes a-t-il répondu ? Et que fera de son succès le nouveau président de la République dans une France rongée par la crise ? La vaste enquête d'Eric Dupin s'appuie sur des témoignages nombreux et variés : ceux des électeurs (Français des catégories populaires comme des milieux favorisés) , mais aussi des acteurs de cette compétition (militants, élus, responsables politiques et, bien sûr, candidats).

Le chanteur, parolier et écrivain David Mc Neil , également fils du peintre Chagall, évoque ses souvenirs de scènes dans 28 boulevard des Capucines paru chez Gallimard .

David Mc Neil
David Mc Neil © Radio France

«Si j’ai voulu chanter ce 27 janvier, c’est que je voulais fouler le même sol qu’ont foulé Edith Piaf, Brel et John Lennon, Bob Dylan et tant d’autres. Les vraies planches, pas un pâle ersatz reconstruit à une encablure de là, destiné à emplir les poches des banquiers. »

ROBERT FRANCIS

Un californien, né dans une famille de musiciens : son père est un pianiste classique et sa mère chantait des airs traditionnels mexicains avec ses sœurs.

Robert Francis a eu sa première révélation musicale à l’âge de dix ans quand il a joué à l’anniversaire de l’acteur Harry Dean Stanton avec Chaka Khan qui assurait les chœurs !

Ses deux précédents disques ont été d’énormes succès et il a sorti lundi son nouvel album « Strangers In The First Place ».

Un album enregistré dans une maison/studio sur une colline de Malibu, tous les musiciens formant un cercle et jouant live, une ambiance baba-cool, à la californienne…

Robert Francis et ses musiciens jouent « Eighteen » et une reprise d’une de ses idoles, Bruce Springsteen, « I’m On Fire » avec Richard Lornac au piano.

PAMELA HUTE

Elle aime porter les belles lunettes et jouer fort de la guitare !

Elle l’avait prouvé lors de ses concerts aux Francofolies et au Printemps de Bourges.

Elle perpétue la formule du trio rock comme avant elle, Police, Nirvana, The Jam et bien d’autres…

En attendant son nouvel album « Bandit » pour cet automne, un maxi également intitulé « Bandit » est disponible en digital : des chansons rock et mélodiques !

Pamela Hute et ses musiciens jouent fort « The Radio ».

Chroniqueurs et journalistes :

Daniel Morin

Marie Colmant

Jean-Baptiste Boursier

Jean-François Kervéan

Jean-Jacques Vanier

Andy Cocq

Pianiste :

Richard Lornac

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.