Karin Viard et Léa Drucker viennent nous parler de Lucide , pièce écrite parRaphael Spregelburd et mise en scène par Marcial Di Fonzo Bo . Au Théâtre Marigny du 25 janvier 2012 au 7 avril 2012.

Lucide
Lucide © Radio France

Lucide...ou l'histoire d'une femme, Tété (Karin Viard), qui essaye désespérément de réunir les morceaux de sa famille.Lucide...ou l'histoire de cette femme et de ses deux enfants, Lucrèce (Léa Drucker) et Lucas (Micha Lescot), unis par un étrange pacte.Lucide...ou l'histoire de cette femme qui tente de commencer une nouvelle vie avec un professeur de tennis rencontré sur internet (Philippe Vieux).Lucide...ou l'histoire d'un "rêve lucide" composé par Rafael Spregelburd, orchestré et enchanté par Marcial Di Fonzo Bo.

Puis nous recevons l'auteur-compositeur-interprète Thomas Fersen qui interprète seul en scène le spectacle musical Histoire du soldat qu’il vient de jouer à Oullins à côté de Lyon.

Il est également en tournée suite à la sortie de son dernier album « Je Suis Au Paradis » avec des concerts le 10 février à Lamballe, le 01 mars à Challans, le 02 à Boucau, le 03 à Perpignan, le 05 à l’Olympia à Paris et le 24 à Clamart dans le cadre du festival Chorus des Hauts de Seine.

Thomas Fersen interprète en compagnie de Richard Lornac au piano, une chanson intitulée « Le Balafré ».

Thomas Fersen
Thomas Fersen © Radio France

LOANE & CHRISTOPHE

Elle a été une des Découvertes du Printemps de Bourges et des Francofolies en 2008 et depuis, a déjà sorti deux albums ! Sur le dernier « Le Lendemain », elle s’offre deux duos et pas avec n’importe qui, Lenny Kravitz et le chanteur Christophe !

Lui, est une figure culte de la chanson française qui collabore régulièrement avec de jeunes artistes : il a rejoint Julien Doré sur la scène de l’Olympia en octobre dernier et 11 février à la Maroquinerie à Paris, la jeune scène française dont Loane rendra hommage à Christophe qui jouera pour l’occasion quelques titres en piano/voix.

Ils sont réunis pour interpréter en duo une chanson de Loane, « Boby » en compagnie de ses musiciens.

DORSAF HAMDANI

C’est une chanteuse et une musicologue tunisienne : elle est issue d’une génération qui n’a pas choisi entre la tradition classique et la modernité.

Elle a donc travaillé sa voix pour exceller dans le malouf comme dans le chant classique arabe.

Elle refuse les grands orchestres à cordes de cinéma ou les synthétiseurs de la modernité arabe : pas de kitscherie loukoum ou de raï, elle préfère une petite formation avec un qanoun, un violon, un ney, un tar, une derbouka.

Elle vient de sortir un album consacré aux princesses du chant arabe à savoir l’égyptienne Oum Kalsoum, la libanaise Fairouz et la libano-syrienne Asmahan qui n’est autre que la sœur du grand Farid El Atrache : trois immenses chanteuses du Moyen Orient !

Dorsaf Hamdani sera en tournée française dès le mois d’avril et en concert demain soir à l’Alhambra à Paris dans le cadre du festival « Au Fil des Voix » et elle interprète avec ses musiciens, une chanson de Fairouz, « Rajeen Ya Hawa » qui veut dire « O Amour, nous sommes de retour ».

La chronique de Daniel Morin

Chroniqueurs et journalistes :

Daniel Morin

Marie Colmant

Antoine Bueno

Sonia Devillers

Arnaud Lechien

Christian Bauby

Pianiste :

Richard Lornac

__

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.