Charles Aznavour vient pour son nouvel album intitulé Aznavour toujours (EMI), arrangé par le brésilien Eumir Deodato et son livre_ D’une porte l’autre_ (éd. Don Quichotte). Il sera à l'Olympia à partir du 7 septembre, pour une série de 18 concerts en attendant une tournée.

D’une porte l’autre

D'une porte l'autre - Aznavour
D'une porte l'autre - Aznavour © Radio France

« De l’ombre à la lumière, il n’y avait qu’un pas. Ce pas-là a été l’affaire de toute mon existence. » Charles Aznavour. « Avez-vous déjà observé une porte ? Il en est des neuves et des anciennes, des légères, des lourdes, des massives, des basses, des gigantesques. Il en est qui claquent, virevoltent, d’autres qui grincent, se referment en silence. Qu’on s’y frotte ou qu’on s’y cogne, notre vie n’a pour but que de les franchir. Certaines nous font entrevoir des joies insensées, et se ferment à nous : ce sont les portes malheurs ; d’autres s’ouvrent avec grâce, nous libèrent : elles sont nos portes bonheurs. Nous avons soudain la clef en main, et découvrons que c’est la clef d’ut , la clef de sol , la clef des songes, la clef des champs… Mais un jour vient où la vie fout le camp. On met ses pas dans ses propres traces, ce qu’il y avait autrefois de mystérieux derrière le seuil n’a plus de secret pour nous. Alors on se rappelle ce temps béni où l’on enfonçait des portes ouvertes, par simple fierté, et la saveur de ce moment nous assaille comme un doux regret. Car les obstacles se sont enfuis et nous manquent. Verrouillées hier, les portes ont déployé leurs battants, le parcours est tressé de lauriers, semé de roses. C’est qu’il est temps de partir, même si “quitter” n’est pas un mot que l’on aime. J’ai vécu ma vie de seuil en seuil, abandonnant le vestibule de l’ignorance pour pénétrer dans l’antre du savoir, celui des coulisses pour entrer en scène, celui de la pauvreté pour enfin “m’en sortir”, jamais satisfait, sans cesse idéaliste, toujours confronté à une porte plus haute, plus épaisse, prétendument infranchissable, et la franchissant. De l’ombre à la lumière, il n’y avait qu’un pas, mais ce pas-là, il a été l’affaire de toute mon existence. »

Aznavour Toujours

Aznavour toujours
Aznavour toujours © Radio France

__

__

__

__

Dominique Besnehard vient nous parler du quatrième Festival du Film Francophone qui a eu lieu du 24 au 28 août.

Festival du Film Francophone d'Angoulême
Festival du Film Francophone d'Angoulême © Radio France

Dominique Besnehard est le délégué général du Festival du film francophone d'Angoulême (FFA) créé sous son influence ainsi que celles de Marie-France Brière et Patrick Mardikian en août 2008.

artiste(s)

SMOKING SMOKING

Ce duo est l’histoire de deux amies, Audrey et Vanessa qui mènent chacune de leur côté une carrière artistique (une est photographe-vidéaste, l’autre écrit des chansons)

Elles se sont retrouvées autour de la musique, celle de Tori Amos, PJ Harvey, Nina Simone ou encore Elvis Presley…

Elles ont très vite composé autour d’un piano quelques chansons aussi jolies et élégantes qu’elles.

Elles les ont postées sur le net et se sont fait remarquées par une intitulée « Are We Lucky ? ».

Elles ont joué au printemps dernier en première partie de la tournée du groupe AARON et elles publient aujourd’hui même leur premier 5 titres ! C’est leur toute première radio aujourd’hui dans Les Affranchis !

Elles seront en concert demain soir à la Maroquinerie à Paris et elles interprètent en compagnie de leurs deux choristes Géraldine et Stéphane, la chanson qui a fait parler d’elles, « Are We Lucky ? » et une reprise d’ELVIS PRESLEY, intitulée « Heartbreak Hotel » avec Franck Gélibert au piano.

WLADIMIR ANSELME

Cet homme est un artiste complet : auteur-compositeur-interprète, musicien mais aussi dessinateur, vidéaste, truqueur et feuilletoniste.

Ce franc tireur de la chanson française vient de sortir son nouvel album intitulé « Les Heures Courtes » : des chansons étranges et poétiques enregistrés dans des studios, des granges et des jardins, accompagné par son groupe Les Atlas Crocodiles.

Il est actuellement en première partie de la tournée de Florent Marchet avec un concert le 5 octobre aux Trois Baudets à Paris.

Il interprète en compagnie de son groupe Les Atlas Crocodiles, une chanson intitulée « La Femme Lune ».

Chroniqueurs et journalistes:

Daniel Morin

Ben

Aline Afanoukoé

Marie Colmant

Sonia Devillers

Pianiste:

Franck Gélibert

La chronique de Ben :

La chronique de Daniel Morin :

Les liens

Festival du Film Francophone d'Angoulême

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.