Pour assister à l'émission : www.amiando.com/lesaffranchis

Michel Boujenah nous rend visite pour nous parler de son spectacle Enfin libre au Théâtre du Gymnase, du 20 octobre au 31 décembre 2011.

Enfin libre
Enfin libre © Radio France

Depuis 30 ans, il arpente la scène avec ses anti-héros emprunts de générosité venus de l'autre côté de la méditéranée. " Après pratiquement trente ans de scène en solitaire et après avoir découvert le plaisir de changer, d'improviser et d'inventer tous les soirs des prolongements au texte écrit, j'ai décidé de faire un nouveau spectacle où je suis en liberté. J'aborde les rapports entre les hommes et les femmes à travers le regard de Maxo et Simone Boutboul, la difficulté d'être soi-même, de s'accepter comme on est, grand ou petit, beau ou laid, et de trouver où se cache la véritable beauté d'un être humain. Je ne peux m'empêcher de naviguer entre la foule de personnages que j'ai inventés et moi-même. Je reviens à mes rapports au théâtre classique et je reparle encore une fois de Shakespeare, de Racine ou de Corneille. S'il me prend l'envie, au cours des répétitions, de dire un poème, je le fais ; et si je veux demander au public de m'aider à comprendre le mode d'emploi de mon téléphone, je leur lis tout le texte, et si jamais un spectateur comprend ce qui est écrit dans ces notices insupportables, je l'envoie à Stockholm prendre un prix Nobel. L'impression à 55 ans de faire un bilan mais certainement pas une fin. Naître, grandir, jouer, pleurer, parler, enfin vivre et puis mourir... mais pas tout de suite... mais pas tout de suite... A très vite. " Michel Boujenah

Douglas Kennedy nous parle de son dernier roman, Cet instant-là , publié aux éditions Belfond.

cet instant-là
cet instant-là © Radio France

Écrivain new-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d'intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de son divorce et un paquet posté d'Allemagne par un certain Johannes Dussmann. Les souvenirs remontent... Parti à Berlin en pleine guerre froide afin d'écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour une radio de propagande américaine. C'est là qu'il rencontre Petra. Entre l'Américain sans attaches et l'Allemande réfugiée à l'Ouest, c'est le coup de foudre. Et Petra raconte son histoire, une histoire douloureuse et ordinaire dans une ville soumise à l'horreur totalitaire. Thomas est bouleversé. Pour la première fois, il envisage la possibilité d'un amour vrai, absolu. Mais bientôt se produit l'impensable et Thomas va devoir choisir. Un choix impossible qui fera basculer à jamais le destin des amants. Aujourd'hui, vingt-cinq ans plus tard, Thomas est-il prêt à affronter toute la vérité ?

Patrick Cohen vient évoquer les coulisses du tête à tête Martine Aubry/François Hollande, diffusé la veille sur France 2.

__

DORIAND

Son nom n’est pas tout à fait celui d’un inconnu dans la chanson française car cet auteur-compositeur a beaucoup écrit pour les autres : Camélia Jordana, Julien Doré, Mika, Emmanuelle Seignier, Lio, Peter Von Poehl…

Il compose une pop à la française, élégante, raffinée et sort cette semaine son quatrième album « Lieu-Dit », composé et enregistré avec les collaborations d’Edith Fambuena et de Keren Ann dont il assure la première partie : 18 novembre à Clermont-Ferrand, 25 à Strasbourg, 13 décembre à Toulouse…

Il interprète en compagnie de ses musiciens, une chanson intitulée : « La Recette du Clafoutis Parfait » à suivre à la lettre et une reprise d’une chanson du groupe Gamine, « Voilà Les Anges » avec Richard Lornac au piano.

LA MAL COIFFEE

Elles sont originaires du Languedoc, elles sont cinq femmes et amies et elles ont monté un projet artistique original : un ensemble qui mélange polyphonies occitanes et percussions.

Sur leur troisième album « Ou ! Los Omes », chanté en occitan et sorti cette semaine, elles s’inspirent de la poésie et du chant populaire languedocien et tapent sur une palette de percussions du monde entier : tammorra, tam tam, balais malgaches, caxixi, bendir…

Elles seront en concert le 17 novembre au Studio de l’Ermitage à Paris dans le cadre du Festival de Ménilmontant et en tournée dans toute la France.

Elles interprètent un morceau intitulé__ : « Prenètz lo bon temps filhòtas ».

Chroniqueurs et journalistes:

Daniel Morin

Thomas VDB

Aline Afanoukoé

Marie Colmant

Pierre Siankowski

Pianiste:

Richard Lornac

La chronique de Daniel Morin:

La chronique de Thomas VDB:

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.