Erik Orsenna est invité pour présenter son essaiSur la route du papier - Petit précis de mondialisation III , chez Stock . Publié le 1er mars 2012.

Erik Orsenna
Erik Orsenna © Radio France

« Un jour, je me suis dit que je ne l’avais jamais remercié. Pourtant je lui devais mes lectures. Et que serais-je, qui serais-je sans lire et surtout sans avoir lu ? Pourtant, c’est sur son dos que chaque matin, depuis près de soixante années, je tente de faire avancer pas à pas et gomme aidant mes histoires. Et que serait ma vie sans raconter ? Je n’avais que trop tardé. L’heure était venue de lui rendre hommage. D’autant qu’on le disait fragile et menacé. Alors j’ai pris la route. Sa route. De la Chine à la forêt canadienne, en passant par la Finlande, la Suède, la Russie, l’Inde, le Japon, l’Indonésie, Samarcande, le Brésil, l’Italie, le Portugal et bien sûr la France, j’ai rendu visite aux souvenirs les plus anciens du papier. »

En seconde partie, l'acteur et réalisateurLucien Jean-Baptiste nous parle du film 30° Couleur , en salles le 14 mars 2012.

30° Couleur
30° Couleur © Radio France

Patrick est un homme rigoureux et borné. Elève brillant aux Antilles, sa mère l'a envoyé à l'âge de dix ans pour faire ses études en "France". 30 ans plus tard, il est devenu un historien réputé et fier. Coupé de sa famille et de ses traditions, il s'est intégré au point d'en avoir oublié ses racines... Un noir devenu "blanc à l'intérieur"... Apprenant que sa mère est sur le point de mourir, il part en urgence pour la Martinique, avec sa fille unique, et y débarque en plein carnaval. Durant trois jours, accompagné de son ami d'enfance, l'irrésistible Zamba, il va être emporté dans un tourbillon de folie, d'émotion, d'humour et de situations rocambolesques. Un voyage initiatique rythmé par l'ambiance et les couleurs du carnaval. Trois jours qui vont changer sa vie.

LADY LINN AND HER MAGNIFICENT SEVEN

Elle est belge, elle se rêvait pianiste de concert mais fan de jazz des années 30 à 50, elle a fini par monter son big band de cuivres, Her Magnificent Seven avec qui elle a tourné pendant quatre ans en reprenant les standards du jazz et de la soul.

Aujourd’hui, elle compose ses propres chansons et son univers musical est à la croisée de la soul et de la pop des années 60, à l’instar de Duffy, Adèle ou Amy Winehouse.

Lady Linn avait reçu deux prix aux Victoires de la Musique belge en 2010 pour la Meilleure Interprète Féminine et pour le Meilleur Album Pop.

Elle sortira lundi prochain son nouvel album « No Goodbye At All » enregistré à Paris avec la complicité de Renaud Létang (Feist, Birkin, Manu Chao…) et elle sera en concert le 8 juin au Café de la Danse à Paris.

Lady Linn & Her Magnificent Seven interprètent “Cry Baby ” et une reprise d’Otis Redding, “Sittin At The Dock Of The Bay ” avec Richard Lornac au piano.

L’ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES

Cet orchestre pas comme les autres est né en 1996 lors d’un concert au New Morning à Paris ! Depuis, ces musiciens d’origine nord-africaine, portugaise et française ont joué partout : à Central Park pendant la Coupe du Monde en 1998, à la Citadelle du Caire, pour la principauté du Groland ou encore au Bal de la Rose à Monaco.

Pour fêter leurs quinze ans, ils ont mis toute leur énergie et leur sens du groove dans un double album live « 15 Ans de Scène » qui sortira le 26 mars prochain et ils seront en tournée dans toute la France avec les 30 et 31 mars au Trianon à Paris : 15 ans de scène, 15 euros le CD et 15 euros la place de concert !

L’Orchestre National de Barbès sera l’invité du Pont des Artistes samedi prochain sur France Inter.

L’Orchestre National de Barbès interprète «Sidi Yahia Bnet Paris »

Chroniqueurs et journalistes :

Daniel Morin

Marie Colmant

Ben

Tristane Banon

Laurent Bachet

Paul Séré

Pianiste :

Richard Lornac

Evénement(s) lié(s)

Concours Les Affranchis / Les Inrocks lab

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.