L'auteur Daniel Pennac vient nous parler de son dernier roman,Journal d'un corps , publié le 9 février 2012 chez Gallimard .

Journal d'un corps
Journal d'un corps © Radio France

Le narrateur a commencé à tenir scrupuleusement le journal de son corps à l'âge de douze ans, en 1935.

Il l'a tenu jusqu'à sa mort, en 2010, à 87 ans.

Son projet était d’observer les innombrables surprises que notre corps réserve à notre esprit d'un bout à l'autre de notre vie. Ainsi a-t-il finalement décrit toute l'évolution de son organisme.

Le résultat est le roman d'un corps qui tient moins du précis anatomique que de l’univers malaussénien, car Daniel Pennac évite la froideur du constat médical en introduisant à chaque page des personnages, des situations, des dialogues et des réflexions qui font circuler le sang de l’intimité dans ce corps autopsié que le lecteur, souvent, reconnaîtra comme étant le sien.

Puis l'artiste Biyouna vient à l'occasion de son nouveau spectacle Biyouna! , au Théâtre Marigny__ du__ 24 janvier 2012 au 31 mars 2012.

Biyouna!
Biyouna! © Radio France

Biyouna présente ici son premier spectacle solo en France avec ce franc-parler qui a fait d’elle une icône dans son pays : l'Algérie. A travers son histoire, cette grande voix fait le lien entre deux pays et deux cultures avec la lucidité, l’humour et la désinvolture d’une grande Dame.

ARCHIMEDE

Ce groupe est le projet de deux frères, Fred et Nico, deux jeunes dandies originaires de Laval ! Les frères Gallagher du rock français !

Libération leur avait consacré deux pages pour la sortie de leur deuxième album « Trafalgar » en septembre dernier et ils sont aujourd’hui nommés dans la catégorie « Album Rock » aux prochaines Victoires de la Musique le 03 mars.

Après avoir assuré la première partie de la tournée d’Hubert Félix Thiéfaine en décembre, ils sont actuellement en première partie de celle de Bénabar avec un concert ce soir à Reims, le 17 février à Nancy, le 8 mars à Rennes, le 9 au Mans et le 24 mai à la Cigale à Paris.

Ils réunissent la pêche du rock anglais et la gouaille de Jacques Dutronc et ils interprètent « Je Prends » et une reprise de Renaud, « Mon Dernier Bal » avec Richard Lornac au piano.

GEOFFREY ORYEMA

Cet artiste ougandais s’est exilé en France : il vit dorénavant à Ploemeur dans le Morbihan. Il a été une des figures de la world music dans les années 90 : repéré par Peter Gabriel qui produit son premier album, il a connu un succès planétaire et en France, on se souvient de « Ye, ye, ye », le fameux générique du « Cercle de Minuit » de Michel Field sur France 2.

Après huit années de silence, il revient avec un nouvel album « From The Heart » avec un message fort à faire entendre à travers une chanson « La Lettre » qu’il a interprétée à l’ONU le 12 octobre 2010, dans laquelle il exprime sa colère face à la tragédie des enfants soldats. Un folk engagé entre acoustique et électrique qui lui a valu d’être surnommé le « Leonard Cohen » africain.

Geoffrey Oryema interprète en acoustique une chanson « Bombs Are Falling ».

La chronique de Thomas VDB

La chronique de Daniel Morin

Chroniqueurs et journalistes :

Daniel Morin

Marie Colmant

Thomas VDB

Clara Dupont Monod Alexis Lacroix

Jean-Paul Dix

Pianiste :

Richard Lornac

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.