Mathieu Kassovitz nous présente son dernier film L'Ordre et la morale , en salles le 16 novembre 2011.

L'ordre et la morale
L'ordre et la morale © Radio France /

Avril 1988, Île d'Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. 30 gendarmes retenus en otage par un groupe d'indépendantistes Kanak. 300 militaires envoyés depuis la France pour rétablir l'ordre. 2 hommes face à face : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages. À travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue. Mais en pleine période d'élection présidentielle, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale... Une épopée violente et trouble qui marque le retour de Mathieu Kassovitz devant et derrière la caméra.

Ariane Ascaride vient pour Les Neiges du Kilimandjaro , un film de Robert Guédiguian dans lequel elle joue aux côtés de Jean-Pierre Darroussin.

les neiges du kilimandjaro
les neiges du kilimandjaro © Radio France /

Synopsis :Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans… Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux jeunes hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit…

Alexandre Lacroix vient de paraître un essai Contributions à la théorie du baiser aux Editions Autrement.

Alexandre Lacroix Contributions à la théorie du baiser
Alexandre Lacroix Contributions à la théorie du baiser © Radio France /

Présentation :

"Un soir de décembre, ma femme s'approcha de moi et me fit un reproche que j'avais déjà entendu maintes fois dans sa bouche : "Tu ne m'embrasses pas assez !", me dit-elle. "Tu es aride. Mais pourquoi est-ce que tu ne penses jamais à me prendre dans tes bras, juste pour me donner des baisers" ? Comme d'habitude dans ces cas-là, je me contentai de hausser les épaules. Mais un peu plus tard dans la soirée, alors qu'elle était partie dormir et que je passais quelques heures à mon ordinateur, j'ai tapé une suite de réflexions sur le baiser, qui forme le premier chapitre de ce livre. Où en étais-je avec le baiser ? Qu'y avait-il dans ce geste si simple qui me le faisait paraître inutile ou difficile ? Le lendemain, en me relisant, j'ai senti que j'avais touché un sujet plus profond qu'il n'y paraissait au départ ". Voyageant dans ses souvenirs, l'auteur s'interroge sur le rôle que jouent les baisers dans une vie, de l'adolescence à l'amour conjugal. Cette enquête passionnante l'amène aussi à parcourir l'Histoire, de la Rome Antique au cinéma hollywoodien, des poètes de la Renaissance à Freud, pour trouver la clé de cet acte fréquent et pourtant si mystérieux : le baiser.

THE PUPPINI SISTERS

Après la folie pour les sixties américaines et Mad Men, on remonte encore dans le temps dans l’Angleterre des années 40. C’est pourtant en regardant le film « Les Triplettes de Belleville » que ces jeunes femmes ont eu envie de former un groupe ! C’est un trio composé d’une italienne, Marcella Puppini et de deux anglaises, Stéphanie O’Brien et Kate Mullins.

Leur truc, c’est le swing des années 40, les chansons des Andrew Sisters : elles chantent comme elles en utilisant la technique de la close harmony , une technique dans laquelle toutes les voix, sauf la basse, sont très proches et restent confinées dans une seule octave.

Elles ont un style à la fois retro, burlesque et glamour. Elles ont déjà enregistré quatre albums dont un de chants de Noël dans la grande tradition des artistes populaires américains ! Elles comptent parmi leurs fans, le Prince Charles et Michael Bubblé !

Elles mélangent le jazz, la pop, le swing et leur répertoire de reprises est assez étendu : de Kate Bush à Gloria Gaynor en passant par The Smiths.

Elles reviennent aujourd’hui avec un nouvel album « Hollywood » sur lequel elles s’amusent à faire swinguer les standards des films hollywoodiens (« Breakfast At Tiffany’s », « West Side Story », « Chantons Sous La Pluie »…)

Elles seront en concert le 28 novembre au Bataclan à Paris, le 29 à Lyon, le 30 à Marseille et le 1er décembre à Nantes.

Elles jouent une chanson interprétée par Marylin Monroe, « Diamonds Are a Girl’s Best Friends », extraite du film « Les Hommes Préfèrent Les Blondes » et une reprise de Brigitte Bardot, « Moi, Je Joue » avec Richard Lornac au piano.

JAY-JAY JOHANSON

Découvert en 1996, cet artiste suédois a séduit le monde entier avec sa voix cristalline et sa musique élégante entre jazz et trip-hop. Influencé par Chet Baker et les musiques de films, il a enregistré en Suède son huitième album « Spellbound » : des chansons sobres et mélancoliques qui marque un retour aux sources pour ce crooner venu du froid.

Il sera en concert demain à Lille, le 18 à Caen dans le cadre du festival Les Boréales , le 21 novembre au Trianon à Paris, le 22 à Lyon, le 23 à Toulouse, le 25 à Montpellier et le 26 à Marseille.

Il interprète en compagnie d’Erik au piano, une chanson qui s’intitule : « On The Other Side ».

Chroniqueurs et journalistes:

Ben

Daniel Morin

Aline Afanoukoé

Marie Colmant

Sonia Devillers

Sandrine Blanchard

Pianiste:

Richard Lornac

La chronique de Daniel Morin:

La chronique de Ben:

Evénement(s) lié(s)

Concours Les Affranchis / Les Inrocks lab

Les neiges du Kilimandjaro

Les références

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.