Patrick Bruel et Charles Berling sont les invités des Affranchis pour la sortie en salles, le 25 avril 2012, du film Le Prénom , de Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte .

Le Prénom - film
Le Prénom - film © Radio France

Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Elisabeth et Pierre, sa soeur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d'enfance.

En attendant l'arrivée d'Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale...Mais quand on demande à Vincent s'il a déjà choisi un prénom pour l'enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos...

Le réalisateurElie Chouraqui vient également nous parler de sa première mise en scène pour l'opéra, à l'occasion de la 12ème édition des Opéras de plein air , avec Aïda de Verdi . A partir du 31 mai 2012.

Aida - Verdi
Aida - Verdi © Radio France

MONOGRENADE

Ils viennent de Montréal, ils chantent dans un français plus que parfait à l’heure où beaucoup de groupes dans l’hexagone choisissent l’anglais.

Ils seront une des Découvertes du Printemps de Bourges qui démarre demain et où nous serons jeudi en direct de l’Auditorium.

Leur premier album s’intitule « Tantale », il sort aujourd’hui en France : ils l’ont enregistré dans un chalet dans un petit village des Laurentides, à une heure de Montréal. Imaginez l’écriture d’un Sheller ou d’un Yves Simon mariée au rock d’Arcade Fire, difficile de résister !

Monogrenade sera en concert demain soir au Divan du Monde à Paris, le 26 au Printemps de Bourges, le 27 à Tourcoing, le 2 mai à Angers, le 3 à Bordeaux et le 5 à Rouen.

Ils interprètent « Ce Soir » et une reprise de Louise Attaque, « Je t’emmène au vent » avec Richard Lornac au piano.

NIKOLAI LUGANSKY

Ce musicien russe est passé par le Conservatoire de Moscou avant de remporter de nombreux concours (Bach, Rachmaninov, Tchaïkovski…) Pianiste surdoué, il a donné son premier concert à l'âge de 8 ans et il est présenté comme un des spécialistes de Rachmaninov, qu’il considère comme son père spirituel.

Un musicien d’une belle virtuosité et d’une grande expressivité !

Il a déjà publié une vingtaine d’albums dont le dernier est consacré à Franz Liszt.

Nikolaï Lugansky sera en récital le 7 mai au Théâtre des Champs Elysées à Paris et il interprète un « Prélude » de Rachmaninov.

Chroniqueurs et journalistes :

Daniel Morin

Marie Colmant

Jean-Baptiste Boursier

Arnaud Demanche

Jean-Paul Dix

Pianiste :

Richard Lornac

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.