Attention il n’y aura pas d’enregistrement en direct au studio 106 aujourd’hui.

Thierry Ardisson nous parle de son coffret de 3 DVD Les Années Paris Première : le meilleur de Paris Dernière, Rive Droite / Rive Gauche et 93, Faubourg Saint Honoré...

Les années paris première
Les années paris première © Radio France

Max Boublil présente son spectacle "à L'Européen, en sketches et en chansons."

Max Boublil à l'Européen
Max Boublil à l'Européen © Radio France

Attention, le revoilà ! Notre poète préféré remonte sur scène avec un nouveau spectacle et une déferlante de chansons de mauvais gout. Dans son nouveau spectacle, il nous raconte son quotidien, tout ce que sa cyber célébrité lui a apporté et surtout il nous raconte comment sa vie de mec normal lui a inspiré ses chansons cultes de "J’aime les Moches" à "Mon Coloc" en passant par "Chatroulette" et "Depuis que tu n'es plus là"

Georges Vigarello nous présente une Histoire de la virilité en trois tomes, dirigée par Alain corbin, Jean-Jacques Courtine et lui-même, et publiée aux éditions du Seuil.

Histoire de la virilité
Histoire de la virilité © Radio France

Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello ont tous les trois dirigé l’Histoire du corps. Historiens de renom, ils ont contribué à faire émerger un continent méconnu de l’histoire, centrée sur les pratiques corporelles, les représentations et l’apparence. En un parcours passionnant de l’Antiquité à nos jours, Georges Vigarello, Alain Corbin et Jean-Jacques Courtine retracent l’histoire d’une obsession. « C’est bien cette transformation de l’idéal viril dans les sociétés occidentales que retrace ce livre : cette attente de perfection, ce modèle d’ascendance et de domination s’infléchissant lui-même selon les cultures et les temporalités. C’est la volonté d’introduire l’histoire dans ce qui semble ne pas en avoir que retrace notre entreprise : une histoire logée au cœur des pratiques quotidiennes et des sociabilités, une histoire révélant les caractéristiques d’une société, voire d’une politique, d’une économie. C’est aussi la volonté de montrer combien, dès l’Antiquité, dans l’archéologie même de nos sociétés, la virilité peut encore varier selon les univers sociaux, les sous-cultures, l’idéal urbain ou paysan, guerrier ou lettré. La virilité est historique comme elle est, inévitablement, anthropologique. » Car cette valeur forte change, s’efface, se recompose, à l’instar de la notion de masculinité et de domination. Des virilités grecques et romaines à la crise contemporaine de la virilité en passant par la rupture provoquée par le Moyen Age, les critères, les codes traditionnels, les modèles et les anti-modèles, cette réflexion magistrale en trois volumes, à la fois pétrie de références et d’une irréprochable clarté – et donc tout autant accessible aux spécialistes qu’aux néophytes – s’impose déjà comme un indispensable.

La chronique de Daniel Morin:

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.