Ou comment le maréchal Pétain officialisa la Fête du Travail pour la mettre au service du régime de Vichy.

Le Maréchal Pétain en visite à Pau et à Tarbes
Le Maréchal Pétain en visite à Pau et à Tarbes © Getty / Keystone-France\Gamma-Rapho

Par un décret du 24 avril 1941, c'est le maréchal Pétail qui officialise le 1er mai comme "fête du travail et de la concorde sociale", jour chômé et payé, le muguet à clochettes blanches remplace l'églantine rouge, symbole communiste.

Le 1er premier mai du maréchal Pétain, il tient un discours anti-révolutionnaire, en mairie de Vichy, en 1941.  

Archives des Actualités françaises, le reportage s'intitule "Cinq jours avec le maréchal", dans lequel on le voit ensuite remettre des médailles du travail. 

Les "centres de regroupement", dans la philosophie du maréchal, c'est une société qui doit s'appuyer sur les corporations, et non plus les syndicats. Pétain et le 1er mai, ou comment, en pleine occupation allemande, le régime de Vichy et sa propagande auront tenté de rallier à leur cause les ouvriers.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.