Un bobino éclairant après les révélations de Georges Buisson, le fils de Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy qui était l'invité de Léa Salamé mardi et qui confirme aussi les conclusions de "Mauvais génie", le livre-enquête d'Ariane Chemin et de Vanessa Schneider. Replongée dans les archives de LCI.

Patrick Buisson en 2012 à Paris
Patrick Buisson en 2012 à Paris © AFP / MIGUEL MEDINA / AFP

Patrick Buisson, qui conseillait Sarkozy dans l'ombre avait une émission dans les années 2000. 

Le début d'un débat animé par Patrick Buisson en 2004

Patrick Buisson commence donc le débat en introduisant ses invités et son sujet : "Seconde partie d'Un livre, un débat : "communautarisme gay contre individualisme homosexuel" avec Pascal Sevran, Renaud Camus pour débattre sur le plateau en compagnie d'Alain Soral, représentant de l'ancien pouvoir hétérosexuel oppresseur. 

On a le sentiment parfois que les homosexuels en passant de l'excommunication à l'affirmation, ont conclu un marché de dupes : troquer ce qui était une certaine marginalité créatrice contre une visibilité un peu sclérosante. Il y a eu un peu une pédérastie souffrante qui a produit Proust, Genet...  Alors que la pédérastie aujourd'hui triomphante n'a guère d'expression qu'à travers le collectif et des arts mineurs : la mode, la musique techno et dont la Gay pride est la vitrine. Vous ne pensez pas qu'il y a une régression, là ?

Le débat se poursuit. Et alors que Patrick Buisson est le conseiller principal de la stratégie de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2007. Ce qu'il se passe sur LCI à 20h : 

Patrick Buisson : "Nicolas Sarkozy débouche en tête après avoir fait la course en tête pendant les trois derniers mois. Il tournait autour de 30% des voix. Le rapport de force droite-gauche s'établit très nettement en faveur de la droite."

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.