Georges Séguy 1974 et Louis Viannet 1996

Georges Seguy, Paul Laurent, Benoit Frachon, Etienne Fajon, Roland Leroy, Georges Marchais et Jacques Duclos au XXIeFrench congrès du PCF en octobre 1974 à Vitry-sur-Seine.
Georges Seguy, Paul Laurent, Benoit Frachon, Etienne Fajon, Roland Leroy, Georges Marchais et Jacques Duclos au XXIeFrench congrès du PCF en octobre 1974 à Vitry-sur-Seine. © AFP

La CGT rejoint des organisations politiques demain, donc Attac et la France insoumise, sur le pavé pour une manifestation politique. 

C'est un changement de ligne et ça nous rappelle le bon vieux temps quand la CGT était organiquement liée au PC - c'était le bureau politique du parti qui choisissait le patron du syndicat parmi les siens et aussi la ligne - mais ce lien évident et connu de tous, n'était pas assumé.

En 1974, dans l'émission "Lettre ouverte", Georges Séguy, secrétaire général de la CGT, membre du bureau politique du PC, s'évertue à nier l'évidence.

La CGT n'a aucune relation privilégiée avec quelque parti politique que ce soit. Il y a des un certain nombre de militants communistes à la CGT. Ils ont été élus démocratiquement.

"La CGT reconnaît à tous ses membres d'avoir en dehors du mouvement syndical l'activité et les responsabilités politiques correspondantes à leurs opinions" explique Georges Séguy. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.