Bien sur ce matin on ne pouvait pas ne pas rebondir sur l'affaire Babtchenko, ce journaliste qui a simulé l'attentat sur sa personne, sans revenir sur l'affaire de l'Observatoire, un autre attentat simulé, contre l'ancien ministre de la Justice, puis de l'Intérieur, François Mitterrand, en 1959

François Mitterrand interrogé par Danièle Breem
François Mitterrand interrogé par Danièle Breem © Capture d'écran INA

L'affaire de l'Observatoire et encore plus compliquée que l'affaire Babtchenko. D'abord parce que, simulé ou pas, l'attentat a bien eu lieu. La 403 de François Mitterrand c'est bien faite mitrailler dans la nuit du 15 octobre 1959 avenue de l'Observatoire à Paris.

Écoutez le futur président interrogé au lendemain, par Danielle Breem

Le mystère est toujours là : est-ce que l'ancien gaulliste devenu poujadiste Robert Pesquet - qui a avoué plus tard avoir organisé cet attentat et même avoir rencontré François Mitterrand avant - est-ce qu'il l'a fait avec la complicité de François Mitterrand pour remettre ce dernier au cœur du jeu politique ? Ou alors l'a-t-il fait, à l'inverse, pour confondre François Mitterrand, le faire accuser d'avoir fomenté un attentat publicitaire ? Attentat voulu par les Gaulliste, l'extrême droite, ou par François Mitterrand lui-même ou dans un jeu de dupes incroyable par un peu tout ce monde-là ? Le mystère n'est pas résolu il fait toujours l'objet de beaucoup de livres et de reportages.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.