Ici on apprend à réparer soi-même son vélo tout remettant en selle des personnes très éloignées de l'emploi.

L'atelier Solicycle de Clichy
L'atelier Solicycle de Clichy © Radio France / Sandrine Oudin

Plus d’excuses pour abandonner son vélo sous prétexte qu’il a une roue voilée qu’on ne sait pas le réparer et qu’on n’a pas les sous pour le faire faire.

Solicycle nous tend la pince, le tournevis, la rustine ou la chambre à air.

Ici, c’est nous qui réparons !

Freins défecteux, phare cassé, problème dans le pédalier ... Des mécaniciens sont là pour nous montrer comment faire avec sur place outils et pièces de rechange, neuves ou d’occasion. 

Près de la moitié des vélos abandonnés sur les trottoirs le sont pour un tout petit bobo !

Déjà six antennes sur Paris et sa banlieue.

Le prix pour acceder aux ateliers d'autoréparation : 20 euros par famille et par an.

Et si votre vélo n'est pas réparable, Solicycle récupère aussi des vélos abimés dans les déchèteries ou auprès des particuliers. Elle les démonte, les remonte et les revend à des prix imbattables.

A l’origine de l’idée l’association « Etude et chantiers » qui remet en selle des hommes et des femmes très éloignés de l’emploi. Les mécaniciens sont tous en contrat d’insertion.  

Petit tour de pédale à l'atelier Solicycle de Clichy dans les Hauts-de-Seine.

LA SUITE A ECOUTER

www.solicycle.org

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.