Dans le cadre de la journée spéciale « Toutes Féministes » sur France Inter, gros plan sur une crèche qui très spéciale, une crèche dite non genrée. C'est La Pirouette à Aubervilliers au nord de Paris.

Ici tout est permis
Ici tout est permis © Radio France / Sandrine Oudin

Dans cette commune populaire de la banlieue parisienne, la municipalité a décidé de lancer une belle expérience. Depuis 2012, dans une crèche publique sur deux, le pari est de déconstruire les stéréotypes en misant sur une éducation anti-sexiste

Pourquoi les petits garçons ne pourraient pas coiffer une poupée et les petites filles s’amuser à bricoler ? 

Alors – évidemment - pas d’obligation. On ne va pas dire à un petit garçon « je t’interdis de jouer aux petites voitures ».  Mais on va tout faire pour favoriser la mixité et casser les codes ! Comment favoriser cela ? Grâce à l'agencement des zones de jeu. Il a été pensé et réfléchi afin que le plus naturellement possible, les enfants aillent vers ce qui les attire, et non pas vers ce qu’on pense qui va les attirer, nous les adultes ! 

Il n'y a pas de jeux pour de filles, il n'y a pas de jeux pour les garçons. Du coup, les enfants jouent tous en interaction.

Pour les parents, pas toujours facile du moins au départ d'accepter ce mélange des genres, mais au fil du temps, ils finissent par adhérer. 

Jamel, tu vas faire un café à Sabrina ? 

Ça marche à merveille, et c'est ça qui est formidable... Mais pour bien comprendre et connaitre aussi la réaction des parents, le mieux c’est de s’y rendre. 

LA SUITE A ECOUTER...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.